AGRO-ALIMENTAIRE

Arrache betteraves

Les Amis des Moulins Amandinois

numéro d'inventaire : 2019.052

Fiche du musée

Cet outil, l'arrache betteraves, est réalisé en fer et en bois. Il y a donc deux parties bien distinctes. 

D'une part, la partie de bois constitue le manche. Tout d'abord un manche cylindrique assez épais, ressemblant à un bâton de bois. Puis un autre, venant se positionner perpendiculairement au premier qui constitue la partie par laquelle l'agriculteur tient l'objet. Ces deux morceaux de bois sont cloués pour une bonne solidité. 

La partie métallique a une forme bien particulière : du fer entoure le manche en bois pour fixer cette partie et assembler l'objet. De ce morceau de fer partent deux fines barres d'acier (ressemblant à des piques) formant un cercle. Ces deux "piques" ne terminent pas le cercle mais finissent par être parallèles. 

 

Materiaux

  • acier
  • bois
  • fer

Techniques

  • Assemblé
  • Cloué
  • Taillé

Dimensions

53,45 x 15,4 centimètres

Dimensions autres

15,4 centimètres pour la poignée de bois

9 centimètres pour le diamètre intérieur du cercle

3,7 centimètres pour l'écart entre les deux piques

Photos

Photos contextualisées

Histoire

Destinataire

Agriculteur

Datation / Époque

20ème siècle

Provenance géographique

France

Contexte d'utilisation

Cet outil agricole ancien est appelé l'arrache betteraves, il avait également d'autres noms tels que la "fourche-arrache betterave" ou encore "louchet". 

Comme son nom l'indique, cet outil servait pour la récolte des betteraves. La forme très particulière de l'objet servait spécifiquement pour enlever les betteraves du sol. En raison de sa petite taille, l'outil imposait à l'agriculteur de se courber : avec la partie de fer plantée dans le sol et la poignée de bois servait à faire levier et ainsi récupérer les betteraves. 

Dans les années 1880, la culture des betteraves était appréciée car elle améliorait la qualité des sols. Pourtant cette récolte nécessitait beaucoup d'effort, d'énergie et de temps, en fonction de la taille du terrain. Il y a donc eu pendant ces années, beaucoup de terres consacrées à ces cultures.

Comme de nombreux outils ancien, il fut remplacé par une sorte de tracteur arrachant les betteraves mécaniquement. Cette machine permet de dépenser moins d'énergie mais a également d'autres fonctions notamment celle d'enlever le collet de la betterave qui ne pouvait pas être fait avec l'ancien outil.